mardi 9 juillet 2013

Graph et démolition

Autant je peux rouspéter contre les tags qu'on trouve maintenant partout, même en pleine campagne, et qui défigurent le paysage, autant j'aime l'art du graph. J'admire toujours les nouveautés, lorsque je passe devant le parking des Italiens, en Avignon. Or, à Nyons, j'avais repéré la semaine dernière un graph sur le mur d'une fabrique en démolition. Cette semaine, je me suis arrêtée pour le photographier, avant disparition!


De surcroît, j'aime beaucoup les friches industrielles, et les pelles mécaniques!


1 commentaire:

redsilvia a dit…

I quite like graffiti art too, though that gunman is a bit scary! Well done though, excellent perspective.